Il y a cent ans, le 11 novembre 1918, le bruit des armes cessait enfin après quatre longues années de combat brisant tant de vies et laissant tant de familles orphelines d’un père, d’un frère ou d’un fils.

Le 10 novembre à Vincelles, le 11 novembre à Chalon, nous rendions hommage aux soldats de 14-18 morts pour la France. La nation entière est reconnaissante du courage et de l’héroïsme des Poilus.

Ils se sont sacrifiés pour la paix et la liberté en espérant que cette guerre soit la « der des der ». Nous sommes désormais les gardiens de cette espérance. À nous de nous souvenir pour ne pas commettre les mêmes erreurs.

Publicités