Le casting politique de Jérôme Durain par Jérémy Brion, YouTubeur connu pour ses entretiens « décalés » avec des personnalités politiques

Publicités

Vendredi 19 janvier 2018, Jérôme Durain participait à l’inauguration de salle polyvalente de Saint-Ambreuil, après des travaux d’extension et de rénovation, près de 20 ans après sa première rénovation. 

Il faut noter qu’avant guerre, ce lieu était déjà un lieu de vie puisque la salle polyvalente a été construite sur les ruines de l’ancien lavoir de la commune.

Les personnes présentes ont pu visité cette nouvelle installation qui répond pleinement  aux normes environnementales et d’accessibilité. A cette occasion, l’association « L’oeil de Lux » présenta une exposition de photographies réalisées sur l’aire de Saint-Ambreuil, sur l’autoroute A6.

Lors de son intervention, Jérôme Durain évoqua l’importance d’une salle des fêtes pour une commune. Il s’agit d’un lieu d’accueil, un lieu d’échanges, un lieu de rassemblement.

Il salua enfin le travail réalisé par Monsieur le Maire et son Conseil municipal et rappela que l’action des communes et de leurs élu-e-s est essentielle à la cohésion de nos territoires.


Question écrite relative à l’offre de soins orthophoniques et à la profession d’orthophoniste

M. Jérôme Durain attire l’attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur la profession d’orthophoniste et plus particulièrement sur la situation de l’offre de soins orthophoniques dans les établissements publics de santé qui remet en cause le principe d’égalité d’accès aux soins dans tous les territoires. Depuis 2013, le certificat de capacité en orthophonie s’obtient après cinq années d’études (master). Or le niveau de reconnaissance dans les grilles salariales est actuellement à bac + 2-3 et non bac + 5. Le Gouvernement a confirmé cette tendance en publiant un décret n° 2017-1259 du 9 août 2017 portant dispositions statutaires relatives aux personnels de rééducation de catégorie A de la fonction publique hospitalière, qui établit des grilles salariales de niveau bac +3. Le salaire représente donc 1,06 fois le salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC) pour un débutant et il lui faudra quatorze ans d’ancienneté pour atteindre 2 000 euros net ; la profession est donc loin d’être attractive, ni reconnue à sa juste valeur. Dans ces conditions, les postes ne sont plus pourvus et disparaissent peu à peu, l’offre de formation se réduit, entraînant une perte voire une absence de soins orthophoniques dans certains territoires alors que les besoins ne cessent de progresser. Ainsi, de nombreux services hospitaliers, neurologiques, gériatriques, font part de leurs inquiétudes face à la fragilisation de la profession. En France, de nombreux établissements publics ou semi-publics peinent à recruter des orthophonistes et à répondre à la demande de soins. En Saône-et-Loire, il faut compter entre six mois et deux ans d’attente, en moyenne, pour la prise en charge d’enfants présentant des troubles de l’ouïe, de la parole ou du langage par le centre médico psychopédagogique (CMPP) – centre d’action médico-sociale précoce (CAMSP) de Chalon-sur-Saône. Aussi, il lui demande quelles mesures elle envisage de prendre pour garantir à tous, dans nos territoires, un accès à des soins orthophoniques de qualité et comment elle compte mettre un terme à cette situation injuste et inégale concernant la rémunération des orthophonistes.

gueugneau4

Le 11 décembre, Jérôme Durain a côtoyé l’excellence industrielle à l’occasion de la visite de l’usine FPT de Bourbon Lancy, à l’invitation d’Edith Gueugneau. 1300 salariés, 40000 moteurs assemblés chaque année, une usine exemplaire qui fait la fierté de notre territoire.

En soirée, une rencontre a eu lieu avec une vingtaine de maires et élus de la communauté de communes « Entre Arroux, Loire et Somme ». Elle a été l’occasion d’avoir de riches échanges notamment sur la RCEA, l’avenir des communes, la baisse des dotations aux collectivités, l’économie, le très haut débit, ….

 

restaus

En cette période de fêtes, Jérôme Durain a visité les restos du cœur le 21 décembre dernier. Il a pu y saluer les bénévoles dont l’investissement ne faiblit pas. La même journée, il a été invité à l’Elysée pour célébrer les jeunes apprentis médaillés aux olympiades des métiers,  de véritables passionnés par leur métier qui visent l’excellence en pâtisserie, en chaudronnerie ou dans le bâtiment.

La réalité de notre pays réside dans ce contraste : ceux qui se battent pour réussir, ceux qui résistent pour ne pas sombrer, ceux qui se sentent le devoir d’aider. Quelques uns qui viennent chercher refuge en France pour échapper à la guerre à la mort, aux périls. Il y a moyen de faire de belles choses dans ce pays avec tous ceux là…

seance

Jérôme Durain est intervenu en séance pour le groupe socialiste sur la mission ressources humaines du budget. Il s’est exprimé contre la réintroduction du jour de carence pour les fonctionnaires, mesure populaire auprès de certains dont l’efficacité a pourtant été critiquée dans un récent rapport de l’Insee. Son groupe parlementaire a repris l’amendement que le sénateur de Saône-et-Loire avait proposé à ce sujet. Le compte rendu de son intervention est disponible ici.

Jérôme Durain soutient les industries de Saône-et-Loire depuis le début de son mandat. Cela passe par une aide et une reconnaissance aux entreprises qui vont bien pour les aider à attendre l’excellence. Cela passe également par une prise en compte des entreprises lorsqu’elles sont en difficulté. A Montceau-les-Mines, trois entreprises traversent une passe compliquée depuis quelques mois, inquiétant leurs salariés dont beaucoup vont perdre ou risque de perdre leur emploi. Jérôme Durain a saisi avec Jean-Claude Lagrange, vice-président de la région Bourgogne-Franche-Comté en charge de l’Economie, la Commissaire au Redressement Productif. Une des trois entreprises concernées semble avoir renoncé à un plan social depuis mais la vigilance reste de mise sur les trois dossiers.

Retrouver le courrier à la Commissaire au Redressement Productif

Mardi 28 novembre, Jérôme Durain a interpellé le Gouvernement par une Question d’actualité relative à l’égalité femmes/hommes :

Si le discours du Président de la république samedi constituait un acte symbolique fort, il y a aussi des reculs comme les conséquences concrètes de la baisse des emplois aidés qui touche le Planning Familial en Saône et Loire.

Il y a aussi la baisse de 300 000 euros des crédits consacrés par la justice et la police à la lutte contre les violences.

Jérôme Durain poursuivra son travail, avec son groupe parlementaire, pour rendre les droits des femmes prioritaires et fera preuve d’une grande vigilance quant à la mise en application des annonces du Président de la République sur le sujet.

L’attention du sénateur a été attirée sur une dérive récente des jeux video : les loot boxes (ou coffres à butin aléatoire en Français) c’est à dire un bonus aléatoire, parfois payant, qui peut changer les résultats dans les jeux vidéos et s’échange parfois sur des marchés parallèles.

Plusieurs observateurs s’inquiètent sur le caractère addictif de cette pratique, pointent les difficultés que cela pose aussi en termes de protection des consommateurs et dénoncent les coffres à butin aléatoire comme une évolution du jeu vidéo à abandonner.

L’UFC Que Choisir s’est également saisie du sujet. L’initiative de Jérôme Durain a été relevée dans la presse et saluée par de nombreux joueurs.

Consulter le courrier adressé par Jérôme Durain à l’ARJEL (Autorité de Régulation des Jeux en Ligne) : Courrier à l’ARJEL

Samedi 18 novembre 2017, Daniel Mallard, Maire de Sully et son Conseil municipal accueillaient Jérôme Durain et plusieurs élus locaux pour l’inauguration du verger conservatoire de la commune.

Il s’agit d’une magnifique initiative qui vient promouvoir 24 variétés fruitières anciennes. Pour redonner le goût des fruits de saison, initier les enfants à la biodiversité et sauvegarder un patrimoine biologique et culturel. Plus que jamais prioritaire au vu des dernières nouvelles sur le front climatique et écologique. Une ruche a également été installée en plein coeur du verger.

Pour rappel, ce verger conservatoire fait partie des 195 projets du même type soutenus par la région Bourgogne-Franche-Comté au titre de l’appel à projets « vergers de sauvegarde 2017 ».