Archives de la catégorie Actualités

Il y a cent ans, le 11 novembre 1918, le bruit des armes cessait enfin après quatre longues années de combat brisant tant de vies et laissant tant de familles orphelines d’un père, d’un frère ou d’un fils.

Le 10 novembre à Vincelles, le 11 novembre à Chalon, nous rendions hommage aux soldats de 14-18 morts pour la France. La nation entière est reconnaissante du courage et de l’héroïsme des Poilus.

Ils se sont sacrifiés pour la paix et la liberté en espérant que cette guerre soit la « der des der ». Nous sommes désormais les gardiens de cette espérance. À nous de nous souvenir pour ne pas commettre les mêmes erreurs.

Publicités

Ce matin, j’ai eu le plaisir d’inaugurer l’école rénovée de Saint-Vallerin aux côtés du maire, Dominique Morice, du président de la Communauté de communes « Sud Côte Chalonnaise », Daniel Duplessis, et du député Raphaël Gauvain.

La Région Bourgogne-Franche-Comté a activement soutenu ce projet de rénovation thermique en y apportant un financement de plus de 57.000 euros. En tant que sénateur, j’y ai également contribué au titre de la réserve parlementaire à hauteur de 6.000 euros.

À l’heure de la métropolisation, il est essentiel de soutenir les communes rurales dans leur développement. Disposer d’une école est souvent, pour un village, le symbole de son dynamisme et un critère déterminant permettant d’attirer de nouveaux habitants. Cette réalisation démontre notre engagement envers les territoires ruraux.

Enfin, je souhaite souligner le travail et la détermination de l’ensemble des élus de Saint-Vallerin et des communes associées sans quoi ce beau projet n’aurait pu voir le jour.

Lundi 18 juin, Jérôme Durain a été chaleureusement reçu, à Saint-Germain-du-Plain, par Cédric Dauge, Alain Doulé et Elisabeth Roblot dans le cadre de son compte rendu de mandat. Il a été l’occasion de présenter l’activité du Sénat, le rôle qu’il occupe vis-à-vis de la chambre basse, mais aussi de rappeler la marche forcée imposée par le Gouvernement aux parlementaires. Les récents projets de loi mettent au coeur de leurs réformes les collectivités, avec la protection des données personnelles, la loi ÉLAN, ou encore la loi ÉGalim. Échanger avec les acteurs locaux, avoir leurs ressentis, connaitre leurs opinions, est toujours enrichissant et alimente sa réflexion.

Samedi 16 juin, Jérôme Durain était à Mâcon pour inaugurer l’espace sportif et de loisirs Antoine Griezmann. Équipé d’une piste d’athlétisme de huits couloirs, de deux terrains de footballs, d’un mur d’escalade, mais aussi d’un terrain de pétanque, d’une piste de speedway, de motocross et d’automodélisme. Autant d’activités disponibles pour la jeunesse mâconnaise et ses alentours.

 

Vendredi 15 juin, Jérôme Durain était présent à Lugny pour participer à plusieurs inaugurations. Reçus à la nouvelle gare routière, les participants se sont dirigés vers la rue de la Folie, nouvellement rénovée, avant d’aller visiter l’extension de l’école maternelle du village. Ces aménagements, qui améliorent la sécurité et le bien être des enfants, démontrent l’engagement du monde rural pour sa jeunesse et les jeunes parents.

Le jeudi 14 juin, Jérôme Durain était de nouveau devant les élus de Saône-et-Loire pour rendre compte de son activité parlementaire. Il a été reçu par la Présidente Catherine Gabrelle et les élus communautaires et départementaux du mâconnais tournugeois. Les sujets d’actualité étaient nombreux, le travail parlementaire intense et les retours sur le terrain enrichissants, lui permettant, à chaque rencontre, d’alimenter son travail au Sénat. Les maires ruraux sont inquiets, sur les conséquences des transferts de compétences, les baisses de dotation qui ne leur permettent pas d’envisager l’avenir des petites communes sereinement. Néanmoins, ces élus demeurent des acteurs essentiels de leurs territoires, ils sont passionnés par leur engagement et passionnants dans les échanges très instructifs qu’ils ont eus.

 

Lundi 11 juin, Jérôme Durain a eu le plaisir de recevoir Martial Bourquin au Palais de Justice de Tournus, pour évoquer son pacte de revitalisation des centres-villes et centres-bourgs. Après avoir présenté la proposition de loi, ils ont pu échanger avec la centaine de personnes venue s’informer. Autour de questions concrètes sur les modes de vie contemporains, sur la place des hypermarchés, sur la volonté de maintenir les centres-villes et centres-bourgs vivants et actifs, ils ont pu expliquer comment la loi va permettre une redynamisation et empêcher que les commerces et logements ne quittent les centres pour s’installer en périphérie au détriment des coeurs de villes et villages.

Des propositions, comme la taxation des grandes entreprises américaines telle que les GAFAs, ont été formulées. Ce type de taxe a pour but d’enrayer la progression effrénée de ces entreprises, évolutions qui se font au détriment des commerces de nos villes. La lutte contre l’artificialisation des sols est engagée. Une fois la loi votée, il ne sera plus possible de transformer un terrain agricole fertile en un terrain constructible, qui abrite souvent ensuite un centre-commercial, faisant concurrence aux commerces du centre-ville. La rénovation de logements est également une ambition affichée par la loi. Rénover au lieu de bâtir du neuf, faire revenir les citoyens en centre-ville, est une priorité de la loi.

Il remercie Bertrand Veau, maire de Tournus, pour son accueil et sa participation, ainsi que son adjoint à la revitalisation Julien Farama. Il remercie également Jean-François Farenc, maire de Blanot et Président de l’Association des Maires Ruraux de Saône-et Loire, et son collègue Jean-Paul Emorine pour leur présence.

 

 

Lundi 11 juin, Jérôme Durain, avec ses collègues sénateurs Marie Mercier et Jean-Paul Emorine, ont accueilli Gérard Larcher, Président du Sénat, venu visiter l’abattoir de Paray-le-Monial, puis l’exploitation Blanchard, à Charolles. Ce fut l’occasion de rencontrer des acteurs du monde agricole qui ont exprimé leurs demandes et leurs inquiétudes au sujet du projet de loi sur les prix agricoles. Une valorisation de nos produits et de leurs prix est nécessaire. La France est la 4ème puissance agricole d’Europe, qui représente son 2ème secteur d’exportation. Pour autant, nos agriculteurs ne sont qu’en 17ème positon en terme de rémunération. C’est aussi cela que la loi alimentation devrait changer !

 

Vendredi 8 juin, Jérôme Durain était en haut-clunisois à Clermain et Matour. Remise du prix Racouchot par les DDEN à l’école de Clermain en présence de son Maire Michel FAUGERE, avec un beau plaidoyer de ce dernier en faveur de la construction d’un nouveau groupe scolaire à Brandon. À Matour, inauguration d’un atelier relais de la commune mis à disposition de la société IM’POSE. Les deux maires, sur chacun des dossiers, ont mouillé le maillot pour faire vivre leur territoire.

Lundi 4 juin, Jérôme Durain a eu le plaisir d’être accueilli par David Marti pour échanger avec un grand nombre d’élus de la Communauté Urbaine Creusot Montceau. A l’occasion de cette réunion, il a pu revenir sur le rôle du Sénat et le triste sort réservé au travail parlementaire par le Gouvernement, un gouvernement qui pratique de plus en plus le passage en force. Cette soirée a aussi été l’occasion d’évoquer le phénomène de métropolisation que l’on observe aujourd’hui en France et qui trouve une déclinaison locale sur le territoire comme en atteste par exemple le Plan Régional de Santé. Egalement au programme : les surloyers, l’éducation, la revitalisation des centres villes et centres bourgs, l’économie locale (les carnets de commande essentiels pour Framatome), la loi ELAN et les principales pistes de la réforme constitutionnelle à venir. Tous les territoires ont le droit d’exister ! C’est le sens de l’engagement de Jérôme Durain, qui était largement partagé hier soir par la vingtaine d’élus qui ont accepté son invitation.