Archives de la catégorie Médias

Le Sénat examinait le 31 janvier 2018, en séance, la proposition de loi sur la responsabilité des propriétaires ou des gestionnaires de sites naturels. Jérôme Durain intervenait au nom du groupe Socialiste.

Aux côtés de ses collègues socialistes, il a voté en faveur de ce texte qui évoque les notions de risque, de responsabilité individuelle et d’accessibilité des espaces naturels.

Retrouvez ci-dessous en vidéo son intervention : 

 

Publicités

Le casting politique de Jérôme Durain par Jérémy Brion, YouTubeur connu pour ses entretiens « décalés » avec des personnalités politiques

Plus de 100 parlementaires de gauche dont Jérôme Durain signent ensemble un appel pour que le gouvernement rende public l’impact de ses mesures fiscales en faveur des plus riches.

Retrouvez ci-dessous l’interview de Jérôme Durain, Sénateur de Saône-et-Loire, à Public Sénat.

logoDimanche dernier, les électrices et les électeurs de gauche se sont mobilisés en nombre pour désigner le candidat qui portera nos valeurs et notre programme à l’élection présidentielle de 2017.

Aux côtés d’Arnaud Montebourg, nous, parlementaires de gauche avons soutenu le Projet France, pour en finir avec l’austérité et le chômage de masse, pour la relance par l’investissement autour de nos industries et de nos entreprises françaises, pour la défense de nos PME, pour réduire les inégalités qui minent nos territoires et redonner un souffle démocratique à nos institutions.

Nous tenons à remercier les françaises et français qui ont apporté leur confiance à Arnaud Montebourg, mais également toutes celles et ceux qui ont permis cette grande réussite démocratique.

Aujourd’hui, nous nous réunissons autour de la candidature de Benoit Hamon, que nous soutenons parce qu’il partage avec nous le souhait d’une gauche renouvelée, fière de ses valeurs et capable de faire gagner la France et l’Europe face aux nombreux défis qui les attendent. Ensemble, nous avons refusé les dérives sociales-libérales du quinquennat. Dans le projet affirmé par Benoit Hamon, se retrouvent beaucoup de nos principaux combats : l’urgence d’une VIème république, d’une transition écologique et d’une véritable lutte contre l’austérité.

Face à une droite libérale et régressive et une extrême droite aux portes du pouvoir, nous avons le devoir de rassembler les gauches autour de la seule candidature qui le permette aujourd’hui.

Le 29 janvier, nous appelons toutes celles et tout ceux qui ont soutenu Arnaud Montebourg à préparer la victoire de la gauche en 2017, en votant Benoît Hamon.  

Philippe BAUMEL, Député de Saône-et-Loire- Laurent BAUMEL, Député d’Indre-et-Loire- Jean-Pierre BLAZY, Député du Val d’Oise- Kheira BOUZIANE-LAROUSSI, Députée de Côte-d’Or- Henri CABANEL, Sénateur de l’Hérault- Laurent CATHALA, Député du Val-de-Marne- Jérôme DURAIN, Sénateur de Saône-et-Loire- Aurélie FILIPPETTI, Députée de la Moselle-Yann GALUT, Député du Cher, Daniel GOLDBERG, Député de Seine-Saint-Denis- Edith GUEUGNEAU, Députée de Saône-et-Loire- Jérôme LAMBERT, Député de la Charente- Patrick LEBRETON, Député de la Réunion- Catherine LEMORTON, Députée de Haute-Garonne-Christophe LEONARD, Député des Ardennes- Michel LESAGE, Député des Côtes-d’Armor- Bernard LESTERLIN, Député de l’Allier- Pierre-Alain MUET, Député du Rhône- Philippe NOGUES, Député du Morbihan- Christian PAUL, Député de la Nièvre – Patrice PRAT, Député du Gard- Christophe PREMAT, Député des Français de l’étranger- Cécile UNTERMAIER-Députée de Saône-et-Loire

J’ai interrogé Laurence Rossignol à propos de l’extension du délit d’entrave à l’IVG. Le Gouvernement avait déposé un amendement visant à étendre ce délit aux sites qui tentent de se donner l’apparence de sites d’information quand ils ne sont que les faux-nez d’associations hostiles au droit à l’avortement.

 

Jérôme Durain était l’invité de Bruno Duvic, dans l’émission de France Inter « Un jour en France » consacrée au e-sport et à son évolution.

Le titre : « E-Sport, it’s in the game »

Le Sénateur était accompagné d’acteurs du e-sport français dont Kayane, joueuse professionnelle et Remy Chanson, Directeur E-sport Webedia Gaming.

Pour écouter l’émission, cliquez-ici

image9

Pour revivre l’émission du 22 mars 2016 au cours de laquelle j’ai évoqué avec mon collègue parlementaire Rudy Salles le e-sport et de son avenir dans la législation française.

jdJérôme Durain participait à un débat sur la question de la fiscalité locale avec les sénateurs Vincent Delahaye et Christian Cambon  (à partir de 11’40)

 

http://www.dailymotion.com/video/x2moez2_24h-senat_news

Chalon-sur-Saône fait aujourd’hui la Une de l’actualité pour une polémique bien éloignée de ses valeurs de tolérance. La mesure du maire Gilles Platret de supprimer les repas de substitution fait scandale jusque dans les rangs de l’UMP, des sénateurs de droite se désolidarisant déjà publiquement de cette décision.
Cette volée de bois vert est méritée : alors que le maire de Chalon-sur-Saône se drape dans les habits de la laïcité pour justifier son acte, il ne fait en réalité qu’abîmer la République par sa décision.
Si cette mesure piétine nos valeurs, elle s’illustre aussi par son caractère peu démocratique : quelle urgence y avait-il, en plein milieu d’année scolaire, à prendre une décision aussi symbolique précédée d’aussi peu de concertation ? Aucune, si ce n’est la seule considération électorale, et peut-être une certaine fébrilité dans la crainte de résultats moins bons qu’annoncés.
L’observatoire de la laïcité a déjà eu l’occasion de s’exprimer sur les repas de substitution au porc à la cantine, des maires FN ou UMP ayant précédé M. Platret sur le terrain de l’amalgame ces derniers mois. L’observatoire de la laïcité est catégorique et a rappelé que «dans les faits, les cantines scolaires proposent une diversité de menus, avec ou sans viande». Cette offre de choix ne répond pas à des prescriptions religieuses, mais à la possibilité pour chacun de manger ou non de la viande, tout en empêchant la stigmatisation d’élèves selon leurs convictions personnelles. Rappelons qu’à Chalon la mesure avait été instituée par Dominique Perben.

L’actuel maire de Chalon-sur-Saône appelait le 9 janvier « au rassemblement, au refus de l’amalgame et au respect de tous » après les dégradations commises sur la mosquée de la ville. En bon disciple de Nicolas Sarkozy, Gilles Platret, met aujourd’hui ses pas dans ceux de l’ancien Président de la république, qui pour gagner les voix de l’électorat Front national, reprenait les idées de ce parti. Avec le succès que l’on sait : un score toujours plus élevé du FN dans les urnes, un climat politique délétère. L’honneur des élus de la République c’est de toujours chercher à rassembler et d’éviter les facilités populistes, surtout dans une société en crise. Il reste maintenant à tous les élus municipaux chalonnais candidat(e)s aux départementales à clarifier leur position sur ce sujet. Et à refuser de vendre leur âme pour un plat de lentilles. Avec ou sans porc.