La loi anticasseurs : un texte de circonstances dangereux pour les libertés

Le mardi 5 février, l’Assemblée Nationale a approuvé la proposition de loi « anticasseurs » de la droite sénatoriale destinée à prévenir les violences lors des manifestations.

Je déplore l’inconséquence de cette majorité présidentielle qui, loin de protéger les libertés fondamentales, les réduit. En adoptant cette loi de circonstances, le groupe En Marche cède une nouvelle fois aux sirènes sécuritaires alors que la France dispose de tous les outils nécessaires dans son droit pour lutter contre les casseurs.

La loi anticasseurs est en réalité liberticide en ce qu’elle limite le droit de manifester. Concrètement, ces dispositions législatives donnent le pouvoir aux préfets – bras armés de l’Etat – de prononcer des interdictions de manifester à l’encontre de toute personne si elle « constitue une menace d’une particulière gravité pour l’ordre public ».

Le texte de loi n’est pas encore définitivement adopté. Il devra être ré-examiné au Sénat avant de retourner une nouvelle fois à l’Assemblée Nationale. Avec mes collègues sénateurs et députés, nous continuerons à nous opposer à cette proposition répressive pour défendre nos libertés constitutionnelles.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s