Samedi 28 octobre dernier, Jérôme Durain était présent à la fête « Raclet » à Romanèche-Thorins, dans le sud du département. 

Il s’agit d’une grande fête populaire organisée en l’honneur de Benoît Raclet, « sauveur de la vigne », qui découvrit le remède pour se débarrasser du « ver coquin », la pyrale, insecte qui dévasta les vignes dans la première moitié du xixe siècle, surtout dans le Mâconnais.

Reconnaissants envers Benoît Raclet, les vignerons de Saône-et-Loire honorent tous les ans sa mémoire en organisant la fête Raclet, à la fin du mois d’octobre.
À Romanèche se trouve la maison de Benoît Raclet, « sauveur de la vigne ».

Au delà de la portée historique de cette manifestation, c’est également un lieu festif, convivial où l’on peut trouver diverses expositions de matériel agricole et viticole ou d’artisanat d’art, découvrir des spécialités culinaires et déguster des vins ou se laisser aller dans les allées de la fête foraine.

A cette occasion, Jérôme Durain fut intronisé dans l’Ordre du Beaujolais par les Compagnons du Beaujolais. Une confrérie née après la seconde guerre mondiale avec l’objectif principal de défendre et de promouvoir le vignoble du Beaujolais.

Publicités