L’attention du sénateur a été attirée sur une dérive récente des jeux video : les loot boxes (ou coffres à butin aléatoire en Français) c’est à dire un bonus aléatoire, parfois payant, qui peut changer les résultats dans les jeux vidéos et s’échange parfois sur des marchés parallèles.

Plusieurs observateurs s’inquiètent sur le caractère addictif de cette pratique, pointent les difficultés que cela pose aussi en termes de protection des consommateurs et dénoncent les coffres à butin aléatoire comme une évolution du jeu vidéo à abandonner.

L’UFC Que Choisir s’est également saisie du sujet. L’initiative de Jérôme Durain a été relevée dans la presse et saluée par de nombreux joueurs.

Consulter le courrier adressé par Jérôme Durain à l’ARJEL (Autorité de Régulation des Jeux en Ligne) : Courrier à l’ARJEL

Publicités