FullSizeRender-2

Vendredi 6 mai 2016, Jérôme Durain s’est rendu surle site de l’entreprise SOCLA (spécialisée dans la robinetterie industrielle) afin de rencontrer les salariés, en grève depuis lundi dernier. 

Ils demandent l’abandon du PSE présenté par la direction qui prévoit la suppression d’une quarantaine d’emplois sur le site alors même que Socla a réalisé en 2015, 5 millions d’euros de bénéfices (reversés en dividendes) et perçu 490 000 euros d’argent public au titre du CICE, mis en place par l’Etat.

Rappelons par ailleurs que l’entreprise SOCLA a été rachetée en 2011 par le groupe américain Watts Water Technologies, qui n’a cessé, depuis, de demander des efforts aux employés. Réorganisation du travail, réductions de personnel, flexibilité horaire, gel de leurs salaires ou réduction de 50% de leur prime annuelle d’intéressement. Déjà l’an dernier, ce sont 40 emplois qui avaient été supprimés.

A l’occasion de cette visite, Jérôme Durain a souhaité aporter son soutien et sa solidarité à ces salariés qui luttent pour la sauvegarde de leurs emplois et de leur entreprise, mais également pour leurs familles qui voient leur horizon s’assombrir et se teinter de précarité.

Un moment d’échange franc mais respectueux, aux portes de l’entreprise, « sur le piquet de grève » où le Sénateur a pu échanger avec les délégués CGT et plusieurs de leurs collègues sur cette situation inacceptable au regard de la situation financière de l’entreprise. Elle impacterait aussi l’ensemble d’un territoire qui peine à retrouver son entière vitalité économique.

En accord avec les représentants des salariés, Jérôme Durain a décidé d’écrire, conjointement avec sa collègue Cécile Untermaier, Députée de Saône-et-Loire, au Ministre de l’économie et de saisir le commissaire au redressement productif afin que l’Etat s’empare de ce dossier et empêche ces suppressions.

IMG_6919

Publicités