A l’occasion de la période d’ouverture des vendanges dans le vignoble mâconnais, Jérôme Durain, Sénateur de Saône-et-Loire, s’est rendu à Clessé, jeudi 14 septembre dernier, afin de visiter le domaine Jean-Pierre Michel et d’aller à la rencontre de son équipe de vendangeurs. 

Pour rappel, le vignoble de Jean-Pierre MICHEL se situe à Quintaine, au cœur de l’appellation Viré-Clessé. D’une superficie de 8,5 hectares, il s’étend sur les premiers coteaux surplombant la vallée de la Saône, exposés au soleil levant à mi-chemin entre MÂCON et TOURNUS.

Jean-Pierre MICHEL travaille ses vignes dans le plus grand respect des sols (labour, désherbage mécanique et manuel). La vendange est récoltée manuellement à maturité optimale.

Les vinifications longues sont conduites sans chaptalisation (consiste à ajouter du sucre au moût pour augmenter le degré d’alcool final du vin après la fermentation alcoolique) ni levurage (opération préalable à la fermentation alcoolique d’un moût. Elle consiste à ensemencer ce dernier de levures naturellement présentes (dites indigènes) ou non sur le végétal dont il est issu, pour déclencher sa fermentation alcoolique) et selon la typicité des terroirs, en cuves ou en fûts, avec des élevages sur lies fines d’au moins 12 mois.

Ses vins riches, fins et délicats à la fois, s’épanouissent pleinement dans les 2 à 3 ans pour les Mâcon-Villages, et bien au-delà pour les Viré-Clessé.

Cette visite fut également l’occasion de découvrir la propriété et un outil de travail moderne et de qualité, d’entendre les préoccupations des viticulteurs, d’échanger sur les attentes de la profession.

Publicités